News

Les océanologues craignent un puissant séisme susceptible de détruire les régions les plus peuplées de l’État de Californie.

Après une analyse de l'état du fond marin dans cette zone, les océanologues américains redoutent un puissant séisme souterrain dans les alentours de Los Angeles et de San Diego.

A l'heure actuelle, la probabilité d'une fracture totale de la croûte dans cette région est de 30-40%. Cependant, indiquent les chercheurs, même de faibles impulsions de 5 ou 6 sur l'échelle de Richter pourraient entraîner de graves conséquences pour la Californie.

Les prémisses de la catastrophe résident dans la fracture de San Andreas, cette ligne de 1 300 km où se heurtent les plaques tectoniques pacifique et nord-américaine. Il y a 15 millions d'années, leur rencontre avait provoqué la fracture de la croûte terrestre sur le territoire des États de l'Idaho, de l'Oregon et du Nevada, après quoi ils ont été inondés de lave.

Les sismologues, les océanologues et d'autres experts suivent donc attentivement l'état de cette zone spécifique. Auparavant, les chercheurs pensaient que la fracture de San Andreas représentait la principale menace pour toute l'humanité, mais les dernières études indiquent que ce n'est pas le cas: la population de la planète n'a pas à s'inquiéter mais la Californie est effectivement en danger.

Selon les chercheurs du Service géologique des USA de Menlo Park, quatre fractures se trouvent près des côtes sud de la Californie, qui se superposent et s'étendent sur environ 100 km le long du littoral. La rupture de la structure de l'une d'elles provoquerait des changements dans les autres, ce qui engendrerait un puissant séisme d'une puissance d'au moins 7 sur l'échelle de Richter. Qui plus est, les deux zones les plus tendues de cette fracture se trouvent dans une région où de puissants séismes ont déjà eu lieu.

Les conséquences du tremblement de terre prédit affecteront les régions les plus peuplées de la Californie où passe la fracture de la croûte. La catastrophe pourrait se produire même en cas de légère augmentation de la pression — entre 10 et 20 bars, au niveau de l'une des fractures.

Source

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top