News

La centrale nucléaire de Cattenom (Moselle) a dû déclarer un nouvel incident "significatif" de niveau 1, survenu le 13 mars. L'Autorité de Sûreté Nucléaire est prévenue.

La direction de la centrale nucléaire de Cattenom, en Moselle, près de Thionville a dû communiquer jeudi 15 mars 2018 sur un nouvel incident « significatif ». Il a été déclaré à l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) et est de niveau 1, selon l’exploitant EDF. 

Le 13 mars 2018, « lors de contrôles périodiques sur une vanne du système de ventilation située dans l’espace entre-enceinte de l’unité de production n°1, une erreur de câblage a été constatée », explique un communiqué d’EDF. 

Dès détection de cette anomalie, les équipes de la centrale ont entamé les travaux de remise en conformité du dispositif. 

Un contrôle de l’ensemble des vannes de ventilation de l’espace entre-enceinte de chacune des unités de production du site a été réalisé et aucune anomalie similaire n’a été détectée. 

Problèmes sur le système de ventilation 
L’incident a empêché le système de ventilation de la centrale d’être isolé. Ce qui est utile en cas de problèmes plus graves. « Dans ce cas précis, un des deux systèmes redondants sur la vanne (de ventilation, NDLR) concernée était inopérant », explique la direction de Cattenom. 

L’événement n’a eu aucun impact sur la sûreté car la fonction aurait été assurée, d’une part, par le système de fermeture redondant de la vanne en question et d’autre part par la deuxième vanne d’isolement située sur le même circuit. 
Incident de niveau 1 

« Cet événement est contraire à nos règles spécifiques d’exploitation », selon EDF. Il a été déclaré le 15 mars 2018 par la centrale de Cattenom à l’Autorité de sûreté nucléaire au niveau 1 de l’échelle INES qui en compte 7.

Dormez tranquilles... mais pas près d'une centrale nucléaire !


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top