News

58 magasins Carrefour du Nord, 46 magasins de l'Est, 14 à Paris et 13 en région Occitanie sont menacés de fermeture (Crédits : Eric Gaillard) Environ 2.100 emplois sont en jeu dans les 273 magasins Carrefour menacés de fermeture. Pour certains d'entre eux dégageraient 20% ou 30% de rentabilité, selon la CGT. 

Carrefour taille à la hache dans son portefeuille de magasins. Un total de 227 Carrefour (anciennement Dia), sur les 273 que le géant de la distribution souhaite céder, n'ont pas trouvé de repreneur et sont appelés à fermer cet été, a indiqué lundi à l'AFP une porte-parole du groupe, confirmant des informations du Midi Libre. Ce chiffre pourrait encore évoluer à la marge alors que le processus, lancé en janvier, au cours d'un vaste changement de stratégie, doit s'achever le 4 juin. 

"On en est à 227 fermetures, il y a eu peu d'offres de reprises du fait du manque d'attractivité de ces magasins", a expliqué une porte-parole à l'AFP. 

Le groupe a reçu à ce jour 23 offres fermes et 22 intentions d'achat pour ces magasins. Ainsi 45 magasins seulement pourraient continuer leur activité sur 273 au total. Le groupe a rappelé avoir signé en avril avec les syndicats un plan de sauvegarde de l'emploi pour l'ensemble des 2.100 salariés concernés et avoir désormais comme objectif de reclasser l'ensemble des employés, contre la moitié initialement. "Il y a des magasins qui ont peut-être 20 ou 30% de rentabilité, mais ça ne leur suffit pas, ils veulent des rentabilités encore plus importantes pour dégager du cash pour les actionnaires", a réagi le responsable CGT du groupe Carrefour, Philippe Allard sur France 2.

Trois offres de reclassement par salarié 
Confronté à une perte de vitesse, le géant de la distribution a annoncé en janvier une restructuration de ses activités passant par un virage vers le commerce en ligne et le bio. Il a lancé un plan de départs volontaires dans ses sièges en France et un projet de cession ou fermeture de 273 ex-magasins Dia. Carrefour a fait savoir que les salariés de ces magasins recevront chacun trois offres d'emploi en local, dont une externe, dans le cadre de ce reclassement. La CGT estime que 1.000 salariés pourraient faire l'objet d'un licenciement au final. 

"76 salariés ont été reclassés et l'examen de 240 dossiers de candidature est en cours", a précisé la porte-parole du groupe. 

Le Midi Libre a publié dimanche la liste des magasins devant fermer, se basant sur un document transmis le 18 mai par le distributeur à la Direccte (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi). Selon cette liste, le Nord et l'Est du pays sont particulièrement touchés par les fermetures. A ce jour, aucune offre de reprise n'a été déposée pour les 58 magasins Carrefour du Nord, les 46 magasins de l'Est, 14 à Paris et proche banlieue, et 13 en région Occitanie.




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top