News

Alors qu'on était tous concentrés sur Le Kilauea et l'île Mayotte, c'est le volcan De Fuego qui fit le plus de dommages. Plusieurs millions de personnes sont affectées. Le nombre des victimes pourrait se monter à plusieurs centaines.

Dans quelques jours, nous pourront savoir si le pic sismique et cataclysmique est terminé ou si l'on va connaitre une nouvelle phase, celle des cataclysmes permanents avec en arrière plan le réveil des volcans.

Au Guatemala, le volcan de Fuego, entré en éruption le 3 juin 2018, a connu un regain d'activité le lendemain. Des coulées pyroclastiques ont eu des conséquences dramatiques et causé de nombreuses victimes. Situé sur la ceinture de feu du Pacifique, ce volcan est actif depuis des années.

Le « volcán de Fuego », situé à un peu plus d'une trentaine de kilomètres de la ville de Guatemala, est violemment entré en éruption dimanche 3 juin 2018. Dans un premier temps, une colonne de fumée et de cendres s'est élevée à plus de 10 km en altitude et s'est étendue, notamment à l'ouest jusqu'à 40 km ; l'aéroport a dû être fermé.

L'éruption s'est aggravée ensuite, le 4 juin, avec des coulées pyroclastiques, c'est-à-dire un mélange de gaz chauds, de vapeur d'eau et de pierres, mais aussi avec des nuées ardentes(nuages très chauds, plus élevés en altitude et entraînant aussi des pierres).

C'est ce regain qui a été le plus grave, causant la mort de nombreuses personnes dans plusieurs villages, brûlées ou ensevelies. Trois mille personnes ont dû être évacuées et, en tout, environ 1,7 million de personnes ont été affectées d'une manière ou d'une autre.

Une zone de conflits de la tectonique des plaques
Le volcan de Fuego n'est pas un inconnu, loin de là. C'est l'un des volcans les plus actifs d'Amérique centrale. Pour la période historique, des éruptions très fortes sont documentées depuis 1524. Les géologues pensent que ce volcan est né il y a 8.500 ans, de l'effondrement d'un autre volcan, plus grand. Sa dernière grande éruption date de 1974, avec des coulées pyroclastiques, et son activité, de type strombolienne, n'a pas cessé depuis plusieurs années, avec des écoulements et des fontaines de lave. Des phases éruptives ont eu lieu en 2002, en 2015 et, tout récemment, en janvier 2018.

D'autres volcans existent dans la région, située tout près de la côte ouest, au bord de l'océan Pacifique. À cet endroit, la plaque de Cocos, jeune et petite, s'étend entre la plaque Pacifique et l'Amérique centrale, du sud du Mexique jusqu'au Costa Rica. Plus au sud, elle est en friction avec la plaque de Nazca. Le fond du Pacifique est, dans cette zone, le siège de mouvements complexes, générateurs de séismes (comme celui, dévastateur, qui a frappé Mexico en 1985 ou celui de 2017 au Chiapas) et d'une forte activité volcanique.



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top