News

Entre 1954 et 1970, la France tuait au Cameroun, plus d’une centaine de milliers de Camerounais. En 1958, le général De Gaulle planifiait l’extermination d’une partie de la population (Bamilékés et Bassa), jugée dangereuse, et extrêmement nuisibles pour la gestion de son empire colonial. Une histoire aujourd’hui classée partiellement secret défense.

Le général De Gaulle, homme politique de référence en France, pour la droite et la gauche, est considéré comme un Hitler dans l’histoire du Cameroun et pour les populations non ignorantes de l’histoire; car jusqu’à ce jour, les programmes scolaires camerounais ne reprennent aucune ligne de la vraie histoire.

Des villages entiers furent rasés dans l’ouest du Cameroun, une population massacrée et arrosée au napalm…Une campagne militaire d’une violence rare.

Ce documentaire édifiant nous raconte des faits et interroge des acteurs survivants; esclaves et bourreaux. On y voit un certain Pierre Messmer, mandaté par De Gaulle, raconter et revendiquer avec aisance et fierté l’assassinat de Um nyobe (leader nationaliste camerounais).

Partie1


Partie2


Partie3


Partie4


Partie5


Des témoignages qui donnent froid au dos!
Qui a le droit d’effacer la mémoire d’un peuple ? Le professeur joseph ki zerbo le disait, « tant que les lions n’auront pas leurs propres historiens, les histoires de chasse glorifieront toujours le chasseur »


Source: brukmer.be




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top