News

Il s’est pourtant défendu de toute velléité guerrière. Vladimir Poutine a affirmé ce jeudi que tout agresseur voulant frapper la Russie avec des armes atomiques sera « détruit ». 

« L’agresseur doit comprendre que le châtiment est inévitable (…). Et nous, en tant que victimes d’une agression, en tant que martyrs, nous irons au Paradis. Eux, ils crèveront tout simplement, ils n’auront même pas eu le temps de se repentir », a lancé le président russe au cours d’une conférence du club Valdaï organisée à Sotchi (sud-ouest). 

Si une guerre nucléaire se produit, la Russie ne « peut pas être l’initiatrice d’une telle catastrophe car nous n’avons pas de concept de frappe préventive », a nuancé Vladimir Poutine. « Dans une telle situation, nous attendons d’être frappés par des armes nucléaires, mais nous ne les utiliserons pas » en premier, a-t-il précisé. 

[...] 

En mars dernier, il avait également vanté dans un discours devant le Parlement russe les nouvelles armes « invincibles » mises au point par son pays, faisant craindre une nouvelle course aux armements avec les États-Unis. Lire l’article entier sur m.20minutes.fr 

Près de la moitié des militaires US s’attendraient à une guerre majeure 
Presque la moitié des militaires américains actuellement en fonction pensent que les États-Unis vont bientôt être entraînés dans une guerre majeure, selon le portail d’information Military Times, ayant mené une enquête anonyme auprès de ses lecteurs dans les rangs de l’armée. 
[...] 


Ainsi, 46% des militaires sondés estiment que leur pays participera à une guerre au cours de la prochaine année. Il s’agit là d’une « augmentation choquante » car l’année dernière, ce point de vue n’a été exprimé que par 5% des répondants, précise le média.

En outre, environ 71% des soldats ont déclaré que la Russie constituait une menace importante, chiffre en hausse de 18 points par rapport à l’enquête de l’année dernière et 69% ont déclaré que la Chine représentait un danger, en hausse de 24 points sur un an. 

Le cyberterrorisme figure cependant en tête de liste des menaces à la sécurité américaine, 89% des personnes interrogées ayant exprimé cet avis. Elles estiment toutefois que l’armée américaine est mal préparée pour repousser ce genre d’attaques. 

Qui plus est, bien que l’année dernière la Corée du Nord ait été considérée comme étant une menace importante par plus de 72% des soldats, cette année ce point de vue n’a été exprimé que par 46% d’entre eux. Lire l’article entier sur fr.sputniknews.com 




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top