News

Ce dernier mois de septembre a été une folle chevauchée dangereuse pour de nombreux habitants de la planète Terre. Des États-Unis à l'Europe, en passant par l'Inde, la Chine et l'Afrique, la principale menace est venu des précipitations massives et soudaines qui ont emporté des terres, des maisons et des gens. 

En même temps, de nombreuses régions ont connu des chutes de neige inhabituellement précoces (ou tardives pour l'hémisphère Sud). Rappelez-vous, pendant la plus grande partie du mois de septembre, c'était encore l'été ! L'Amérique du Nord, l'Europe de l'Est, l'Asie centrale et l'Austral-asie ont toutes reçu une grande quantité de substance blanche. 


L'ouragan Florence, le principal ouragan du mois de septembre, a frappé la côte sud-est des États-Unis, tuant 17 personnes et déversant d'énormes quantités de pluie, tandis que trois typhons ont frappé le Pacifique Nord-Ouest, causant des dégâts considérables à Hong Kong, aux Philippines et au Japon. Le typhon Jebi, qui a frappé le Japon, a été la tempête la plus violente en 25 ans. Vers la fin du mois, un important tremblement de terre de magnitude 7,5 a provoqué un tsunami dévastateur qui a ravagé l'île indonésienne de Sulawesi. Le nombre de morts s'élève actuellement à plus de 2000 mais les autorités estiment qu'il pourrait tripler à mesure que les opérations de secours se poursuivent. 

Comme presque tous les mois au cours de ces dernières années, le mois de septembre dernier a aussi été marqué par de multiples éruptions volcaniques, d'importants feux de forêt et l'observation constante (et croissante) de météores et de boules de feu. Bref, la planète continue à bouger à un rythme alarmant. Ce n'est pas le moment de détourner le regard ! 


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top