News

Parfois il nous arrive d'oublier de la plus banale des absurdités à la plus importante des annotations. En faisant les courses, on ne se souvient plus de l'un des aliments les plus importants dont on parlait quelques heures auparavant à la maison ou encore, en pleine conversation avec amis,impossible de se rappeler du titre ou du nom de l'auteur d'un livre qu'on était en train de conseiller...

Bref, on a l'impression de commencer Alzheimer parce qu'il faut se rappeler de (presque) tout. Mais il ne faut pas s'inquiéter, car une étude de deux chercheurs de l'Université de Toronto révèle à quel point il est important d'oublier...

Paul Frankland et Blake Richards, chercheurs à l'Université de Toronto, au Canada, ont mené une étude selon laquelle les gens qui sont plus enclins à oublier seraient aussi les plus intelligents!

"Il est de la plus haute importance que le cerveau soit capable de sélectionner les informations qu'il acquiert et d'éliminer les détails non pertinents, en se concentrant ainsi sur une vision plus générale: ceci pour s'assurer que les décisions soient prises de manière la plus résolue."

Tels sont les mots de Blake Richards niant la croyance que ceux qui capables de se souvenir de plus de choses sont aussi les plus intelligents, en confirmant presque le contraire.


L'élimination des informations sans importance nous permet donc d'augmenter nos capacités analytiques, en focalisant notre attention sur les choses fondamentales et d'éviter de faire travailler inutilement notre cerveau.

Les chercheurs ont élaboré cette recherche après plusieurs années de recherche sur la perte de mémoire et l'activité cérébrale, couvrant à la fois les humains et les animaux.

La conclusion? "Si vous oubliez des détails occasionnels", dit Richards, cela peut signifier que votre mémoire est en bonne santé et fait exactement ce qu'elle devrait faire."






0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top