News

Si Tesla met à l’épreuve ses modèles par des chercheurs qui n’ont pas eu trop de mal à planter le système de conduite autonome, ces fameux systèmes commencent à fleurir un peu partout dans les automobiles d’aujourd’hui et de demain matin. Et ceci à des degrés divers. PSA (Peugeot Citroën et DS), propose, comme d’autres, des systèmes de niveau 2 avec un conducteur toujours au volant mais assisté. 

Le niveau 3 reste encore en test et le constructeur qui a bénéficié d’aides de l’Europe en ce domaine développe ce niveau, comme il l’a annoncé dans un communiqué en date de ce mercredi 3 avril 2019. Le projet s’appelle L3PIlot, mais si une poignée de véhicules circulent, le conducteur reste présent et peut reprendre la main à tout moment. Un projet lancé en 2017 sur 4 ans avec une enveloppe de 68 millions d’euros.

Oui, mais Volkswagen sur son e-Golf teste en grandeur nature, un système de niveau 4 qui se passerait de conducteur…Mais lorsque 3 petits autocollants posés sur la route mettent en dérive le système Autopilot pourtant très performant du constructeur californien, je ne peux que m’interroger à nouveau sur la fiabilité de tout ceci. Quand je vois les joyeux plantages d’un simple GPS ou écran de bord actuel, je frémis à l’idée de confier le volant à ce genre d’IA ! Allez bienvenue dans le futur ! 

Sylvain DEVAUX


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top