News

Faisons un petit exercice de réflexion. Juste pour le fun. Pour passer le temps pendant que, confinés chez nous pour une période indéfinie, nous vérifions compulsivement le nombre de « cas en circulation » et de « morts totales » de Covid-19, en nous lavant les mains toutes les vingt minutes et en essayant de ne pas nous toucher la figure.

Mais avant cela, je tiens à préciser que je crois que cette histoire de Covid-19 est réelle, et qu'elle constitue probablement la menace la plus mortelle pour l'humanité dans toute l'Histoire des menaces mortelles pour l'humanité.

D'après les données que j'ai consultées, ce n'est qu'une question de jours, ou d'heures, avant que presque tout le monde sur Terre ne soit infecté et ne meure dans des souffrances atroces, seul, ou ne souffre de symptômes légers et courants similaires à ceux du rhume, ou d'aucun symptôme du tout.

Je pense que je dois le dire clairement, avant de procéder à notre exercice de réflexion, parce que je ne veux pas qu'on pense à tort que je fais partie de ces nazis probablement soutenus par la Russie qui se promènent en disant « c'est juste la grippe », ou qui répandent de dangereuses théories conspirationnistes sur les armes biologiques et la loi martiale, ou qui doutent ou remettent en question les mesures de bon sens consistant à confiner le monde entier (au risque d'entraîner une nouvelle Grande Dépression) à cause de la découverte d'un virus idéalisé.

De toute évidence, il ne s'agit pas seulement de la grippe. Des milliers de personnes sont en train d'en mourir. Certes, la grippe fait bien plus de victimes, des centaines de milliers chaque année, mais ce virus Covid-19 est totalement nouveau, et ne ressemble à aucun des autres millions de virus qui circulent en permanence, et les experts disent qu'il va probablement tuer, ou rendre gravement malade, ou brièvement incommoder des millions, voire des milliards de personnes si nous ne confinons pas des pays entiers et ne terrorisons pas tout le monde jusqu'à la soumission totale.

Ne vous méprenez pas, je suis tout à fait d'accord avec ça... ce n'est pas le moment de remettre en question ce que les médias institutionnels et les autorités nous disent. C'est le moment d'unir nos efforts, de débrancher notre cerveau et d'obéir aux ordres. Bon, bien sûr, d'ordinaire il est de bon ton d'être sceptique, mais nous sommes dans un putain d'état d'urgence mondial ! Idris Elba est infecté, merde, quand même !

Désolé... Je me laisse emporter par l'émotion. Je suis un grand fan d'Idris Elba. Le fait est que je ne suis pas un négationniste du Covid, ni un théoricien du complot, ni un de ces sournois semeurs de discorde chinois ou russes. Je sais pertinemment que cette pandémie est bien réelle et qu'elle justifie toutes les « mesures d'urgence » que nos gouvernements, les multinationales et les services de renseignement veulent nous imposer.

Non, je ne suis pas épidémiologiste, mais j'ai une amie proche qui connaît un gars qui est sorti avec une femme qui est sortie avec un médecin qui connaît personnellement un autre médecin qui travaille dans un hôpital en Italie quelque part, et elle (mon amie, pas le médecin en Italie) a posté hier sur Facebook un texte (trop long à lire en entier) qui était un témoignage déchirant sur des bébés koweïtiens tués par le Covid-19 dans leurs incubateurs !

Ou peut-être que c'était des bébés italiens. Comme je l'ai dit, c'était trop long à lire.

Et puis, vous avez vu l'histoire du bébé qui est né infecté ?! Ou ces personnes d'une trentaine ou d'une quarantaine d'années qui étaient plus ou moins en parfaite santé (si on omet le cancer ou ce genre de truc) qui sont mortes de (ou avec) la peste Covid ?! Et quid de tous ces tableaux et graphiques ! Quid de ces photos de gens en combinaisons de protection contre les matières dangereuses ! Et ces Italiens qui chantent Turandot sur leur balcon ? ! Ça ne vous donne pas envie de vous effondrer et de pleurer sur l'humanité de la chose ?!

Non, il ne fait absolument aucun doute que le Covid-19 est la pandémie mondiale la plus meurtrière que l'humanité ait jamais connue, et que nous n'avons pas d'autre choix que de tout annuler, de confiner tout le monde chez soi, de détruire toute l'économie mondiale, d'endetter encore plus les travailleurs, de verser des milliards dans les banques d'investissement, d'annuler les élections, de censurer l'Internet et de mettre en place un État policier mondial.

Mais si ce n'était pas le cas ? Simple hypothèse. Si ce n'était pas la pandémie mondiale la plus meurtrière à laquelle l'humanité ait jamais été confrontée ? (Je pose simplement la question comme un exercice de réflexion, alors s'il vous plaît, ne me dénoncez pas à l'OMS, au CDC, à la FEMA, ou à qui sais-je encore). Et si ce nouveau coronavirus n'était qu'un autre coronavirus comme tous les autres coronavirus dont les gens meurent (ou avec lesquels ils meurent) tout le temps ? Et si le fait que celui-ci soit « nouveau » ne signifiait pas grand-chose, voire rien du tout, parce que les coronavirus sont toujours en mutation, et que chaque année, il y a de nombreuses nouvelles souches ?

Détendez-vous, OK ? Je sais que ce virus-là est différent de tout ce que les virologues ont pu rencontrer dans l'histoire de la virologie. Souvenez-vous, ce n'est qu'un exercice de réflexion. Ce ne sont que des questions hypothétiques.

Voici une autre question hypothétique. Et si toutes les statistiques effrayantes que nous avons vues (par exemple, les taux de mortalité, l'explosion des « cas », etc.) n'étaient pas des faits scientifiques incontestables, mais étaient plutôt (comme d'autres statistiques) fondées sur des éléments comme les groupes d'échantillons, et dépendaient d'une foule de facteurs et de variables, qu'il faut en quelque sorte connaître pour donner un sens à tout cela ?

Disons, par exemple, que vous avez testé tous ceux qui sont morts d'une insuffisance respiratoire aiguë un jour donné dans votre hôpital italien, et que vous avez découvert que, mettons, cinq de ces patients avaient été infectés par le Covid-19. Vous transmettez donc ce chiffre à l'OMS, qui l'ajoute au « nombre total de décès », peu importe que les personnes décédées aient eu un cancer en phase terminale ou une maladie cardiaque, ou qu'elles aient également été infectées par une banale grippe ou un autre type de coronavirus. Cela fausserait probablement votre taux de « décès », n'est-ce pas ?

Ou bien, imaginons que vous vouliez dépister le virus pour suivre tous les « cas en circulation » et établir un taux d'infection, mais que vous ne pouviez pas tester des centaines de millions de personnes, car personne ne dispose d'autant de tests. Alors, vous testez tous ceux qui tombent malades, ou qui pensent être malades et demandent à être testés, ou qui ont touché une personne malade que vous avez déjà testée (bien que vous ne soyez même pas certain que votre test soit fiable) et vous obtenez, mettons, dix résultats positifs. Vous transmettez ce chiffre à l'OMS, qui l'ajoute au nombre de « cas en circulation », même si tout le monde sait que le nombre réel est probablement vingt fois plus élevé.

OK, donc maintenant vous prenez votre nombre de « cas en circulation » et votre nombre de « décès totaux » et vous faites le calcul (en gardant à l'esprit que vos « décès totaux » incluent les personnes atteintes de cancer et d'insuffisance cardiaque), et vous finissez par sous-estimer énormément votre « taux d'infection » et vos « cas en circulation », et par surestimer énormément votre « taux de mortalité » et le nombre de « décès totaux ».

C'est juste une hypothèse, vous comprenez. Je ne suggère pas que c'est ce qui est en train de se produire. Je ne veux certainement pas être censuré par Facebook (ou accidentellement censuré par un bug technique totalement inoffensif) pour avoir publié des « informations erronées » sur le Covid, ou inciter les « contributeurs » de Wikipédia à modifier en toute hâte ma page Wikipédia et à me qualifier de dangereux « complotiste »... ou, vous savez, à me faire mettre en quarantaine préventive.

On n'en arrivera probablement pas là de toute façon, je veux dire à rassembler les « personnes infectées », les « personnes potentiellement infectées » et les « perturbateurs non coopératifs » et à nous mettre en quarantaine dans des « camps », par exemple. Toute cette histoire d'état d'urgence, la suspension de nos droits civils, la manipulation des faits et des chiffres, le musellement de la dissidence, la surveillance illégale, les gouvernements qui légifèrent par décret, les soldats, les quarantaines, et tout le reste ... toutes ces mesures sont temporaires, et sont prises pour notre propre bien, et purement par « précaution extrême ».

Je veux dire, ce n'est pas comme si l'empire capitaliste mondial était en pleine Guerre contre le populisme (une guerre qu'il a perdue jusqu'à présent) et voulait profiter de l'occasion pour faire monter en puissance un capitalisme du désastre, terroriser le public mondial et l'entraîner dans une frénésie de panique égoïste et irrationnelle, et faire une démonstration de force pour rappeler à tout le monde ce qui pourrait arriver si nous continuons tous à faire les cons en votant pour des « populistes », en semant le chaos dans Paris, en quittant l'Union européenne et en interférant de toute autre manière avec la marche du capitalisme mondial.

Non, ce n'est certainement pas ça. Nous sommes face à un véritable fléau qui va probablement vous tuer, vous et toute votre famille, si vous ne faites pas exactement ce qu'on vous dit. Alors, oubliez ce petit exercice de réflexion, et préparez-vous à un confinement mondial. Ce ne sera probablement pas si terrible... à moins qu'ils ne décident de prolonger l'exercice au-delà du supportable, et que les gens ne commencent à s'agiter, à se rebeller, à piller, à ne pas coopérer, et que l'armée ne soit finalement obligée de déployer ces fameux véhicules de répression des troubles urbains, et ces forces anti-terroristes nationales, et...

OK, je m'emporte encore. Je ferais mieux de prendre mes pilules et de retourner sur Facebook. Oh, et... Je devrais probablement prendre des nouvelles d'Idris ! Et voir si Berlin est passé au « Stade 3 », auquel cas je devrai chercher l'attestation en ligne que je dois remplir pour pouvoir sortir de chez moi.

CJ Hopkins


 
Top