News

La loi "Cestui Que Vie art. 1666" déclare que vous êtes tous morts après 7 ans. Le Vatican en 1304 a déclaré que toute les âmes lui appartenaient (c'est une fiducie, un contrat). Votre certificat de naissance, par la déclaration de vos parents, vous a cédé à l'état, qui en a fait la déclaration a Washington DC, ce qui permet à cet état de faire des emprunts (la fameuse dette). Vous êtes donc marchandés, car vous représentez le seul bien qui rapporte de l'argent (votre énergie par votre travail). 

Votre numéro de SS est revendu. Votre accord (votre signature) vaut de l'or et par votre ignorance de ce que vous êtes véritablement (un être humain souverain), vous restez plaqué au sol par des lois humaines (lois maritimes, typiquement lois commerciales) en oubliant que vous êtes nés avec les Lois Universelles.

Un collectif d'avocat a présenté dans une cours internationale de justice une requête qui a été acceptée et jugée : à savoir que tous les états sont illégaux, car ne participent pas au bien-être des humains, mais sont biens des entreprises commerçantes (la République Française a un Siret). Vous êtes donc une marchandise.

Chercher «la fraude du nom» et attendez-vous à de grandes surprises.

Qu'on arrête de nous dire ce qui est bien ou pas. Nous  ne permettons à personne de nous dicter notre conduite et encore moins un gouvernement illégitime. Je ne consens pas à cette démocratie qui est une république bananière. Ce système basé sur les lois maritimes (lois strictement commerciales) se substituant aux lois de la terre, est illicite. Ce n'est que la croyance en ce système qui le fait fonctionner. 

On parle de souveraineté du peuple, mais ça passe d'abord par la souveraineté individuelle. 

La masse est aveugle, seul l'humain voit 
Texte posté par Magali Laurent


CERTIFICAT DE NAISSANCE
Le Certificat de naissance fait beaucoup parler. Il devrait être un document simple et évident, mais lorsque nous mettons à suivre le « papertrail » laissé par un tel acte de la part de l’État Civil, nous tombons graduellement sur un puzzle signe des plus grands romans de détectives. Il semblerait, à la lumière de ce jour, associé à une longue histoire de corruption et de pillage organisé par des auto-proclâmés « maîtres ». Le focus de ce document semble avoir réclamer votre propriété.

Lorsque vous êtes né, un document d’Enregistrement de Naissance Vivante est créé, témoignant de l’évidence de votre Vie. Dans le Canada anglais, et les autres pays du Commonwealth, c’est le « Record of Live Birth ». Ce document est un Affidavit de Vie, avec les détails identifiant votre vie. C’est le dossier avec votre nom donné. Votre Propriété, votre « terre », c’est la terre de votre corps, de votre esprit, de votre âme (body, mind, soul), ainsi que toutes les propriétés intellectuelles qui dérivent de votre énergie vivante, incluant tous vos droits inaliénables (tous les gouvernements/groupes n’existent que pour la protection (safeguard) de ces droits). L’autographe de votre Mère établi l’origine de votre Propriété (une Propriété doit venir avant une Fiducie/Trust). Sous le Jus Commun (La loi de la « terre »), votre Mère et l’État sont automatiquement Fiduciaires de cette Express Sovereign Trust établissant VOUS comme Bénéficiaire. Vous êtes le « holder in expectancy » de votre Propriété, qui « descend » à vous lorsque vous atteignez l’Âge de Majorité (en théorie).

Vos parents se font ensuite dire qu’ils DOIVENT être ENREGISTRÉS. Ils ne sont aucunement sous cette obligation, mais l’État insiste avec ferveur pour des raisons qui ne sont pas communiquées. Sous la Loi Écclésiastique, une PROPRIÉTÉ ne peut être détenue en TRUST/FIDUCIE que par un HOMME. La Mère se fait demander son nom de jeune fille, constituant la MATERNITÉ. [maternity: Conséquemment, toutes les naissances sont considérées illégitimes (enfants bâtards) avec un père incertain, n’ayant pas de figure paternelle pour détenir la Propriété. Lors de l’ENREGISTREMENT, votre parent à agit à titre d’INFORMANT (informant: ). Vous êtes donc un BÂTARD né sans droits. (bastard: ). À cette étape, l’État peut donc clâmer votre PROPRIÉTÉ (Estate), faisant de vous un « Ward of the State », en tant que « Propriété à vie » sous une Foreign Situs Trust, concept qui semble être similaire à l’USUFRUCT du Droit Civil, à travers le JOINDER avec l’État. (usufruct: le droit de tirer un revenu de la propriété d’un autre).

L’Enregistrement de Naissance Vivante (Record of Live Birth) est utilisé pour l’émission du CERTIFICAT DE NAISSANCE, qui sert à la création d’une OBLIGATION (BOND), certifiant, qu’à une date spécifique, une ORGANISATION à été organisée et qu’un TITRE de PROPRIÉTÉ a été ENREGISTRÉ comme SURETÉ. C’est similaire à un « Warehouse Receipt » pour le bébé, maintenant une « propriété livrée ». (Warehouse Receipt: A warehouse receipt, which is considered a document of title, may be a negociable instrument used for financing with inventory as security). Du même coup, le prénom et le nom sont enregistrés comme marque de commerce. Seulement les corporations ont des noms de famille (last names). Une « personne légale » a été émise par l’État en tant que Franchise de la Corporation Mère (eh oui, ça pue la raie).

L’OBLIGATION est alors vendue à la World Bank (Bank for International Settlements, créée en 1930 par le Vatican), en tant que CRÉATEUR (Grantor/Settlor) de la Trust. Votre VALEUR dans (leur/la) SOCIÉTÉ est calculée de par l’utilisation de tables actuarielles. Votre OBLIGATION devient une SURETÉ ENREGISTRÉE, que le Conseil du Trésor utilise comme SURETÉ cotnre les BONDS DU TRÉSOR, les NOTES et les FACTURES émis par l’entité Corporative CANADA.

Vous avez été MONÉTISÉ. You have been MONETIZED.

Let that sink in.
Les gens, les Hommes et les Femmes constituent le RÉEL CRÉDIT DE LA NATION. Toutefois, dans ce système corrompu de pillage organisé, le crédit des gens a été converti en « ressource humaine » et/ou « vache à lait ». (« human capital » and/or « livestock »).

C’est aussi pour celà que l’État à le pouvoir de kidnapper tous les bébés (« Ward of the State ») si l’investissement de l’État est menacé, soit la VALEUR de la productivité future de l’homme/femme. C’est pour celà qu’ils cherchent aussi à « tuer » légalement tous ceux et celles qui « cherchent » et trouvent, car celà leur permet de continuer à maintenir les Titres de votre « Deceased Estate », soit vos biens immobiliers, terres, vos propriété personnelles tel que votre vie, votre temps ainsi que votre propriété spirituelle… votre âme.

Lorsque vous atteignez l’âge légal adulte sous le Droit Maritime d’Amirauté (Loi de la Mer – allez voir la définition de Canada dans le Income Tax Act!), vous devenez admissible à l’enregistrement de votre Propriété en tant que « vaisseau » naviguant sur la « mer commerciale », avec vous en tant que Maître (Mr/Mrs/Ms). Votre « vaisseau » aura un nom légal, tel que MR BOBBY TREMBLAY, et en tant que Maître, vous serez tenu responsable en tant que PROPRIÉTAIRE, alors que l’État conserve le TITRE LÉGAL avec les « Pouvoirs et Responsabilités d’Administration » en tant que REGISTRAIRE.

Vous avez donc « volontairement » renoncé à votre PROPRIÉTÉ, mais vous pouvez maintenant vous enregistrer comme « Payeur de Taxe » et/ou « Contribuable », et vous pouvez vous enroller comme « Voteur ». Si vous choisissez de ne pas vous enregistrer, vous êtes considéré comme « perdu à la mer » (gone at sea) et si vous manquez à l’appel pour 7 années consécutives, vous êtes déclarés légalement mort. Le même processus s’applique pour les marins et les vaisseaux. Pour éviter les procédures judiciaires, le Cestui Que Vie Act 1666 a été établi, déclarant tout simplement que tous sont considérés morts après sept ans d’absence, s’ils ne sont pas retourné clâmer leur Propriété. Après sept ans, vous êtes considéré « mort » sans testament « intestat », alors quelqu’un doit être appointé pour faire l’administration de votre Propriété/Trust.

Sous la première Fiducie Souveraine établie par votre Mère, vous êtes le « holder in due course » de votre Propriété et futur Créditeur. En tant qu’homme/femme privé, vous êtes l’Exécuteur et le Bénéficiaire de votre Propriété de Jus Commun (Common Law Estate Trust), et tous les fiduciaires publics sous serment sont vos Fiduciaires Public. Cependant, sous la nouvelle Foreign Situs Trust, l’État gagne le TITRE LÉGAL (droit de possession) de votre PROPRIÉTÉ, alors que la PERSONNE LÉGALE n’a que le TITRE ÉQUITABLE (droit d’utilisation). La PERSONNE LÉGALE, en tant que création de l’État endetté, est aussi un débiteur. Tout homme/femme qui prend, par erreur, la responsabilité pour la personne du nom légal et ses dettes tombe dans le rôle de l’État en tant que fiduciaire redevable. L’État à tourné les tables!

Les Gens, par l’enregistrement du Certificat de Naissance, deviennent des employés de L’État en tant que débiteurs pour le gain du Cartel Banquaire Privé, maintenu en place avec l’étroite collaboration des sous-produits humains de l’Association Privée Auto-gouvernée appelée le Bareau/Law Society. Pendant que vous « performez » en tant que rôle pour la fiction de votre nom incorporé, vous recevrez une série infinie de présentation de comptes (bills), que les employés de l’État, les PERSONNES LÉGALES, sont dans l’obligation de régler, sous peine de punitions, ou de vous mettre dans une cage.

Mais tout ce VOL de votre PROPRIÉTÉ est basé sur une série de fausses présomptions qui ne peuvent pas être prouvées. La première faille est que pour qu’un Certificat de Naissance puisse être émis, un homme ou une femme doit avoir été né sur la Terre. Vous n’êtes pas « réellement mort », donc vous êtes encore le « holder in due course », vivant, de votre Titre de Propriété. Sous le Cestui Que Vie Act de 1666, « If the supposed dead Man proves to be alive, then the Title is revested ». (« Si le supposé Homme mort prouve qu’il est vivat, alors le Titre est réinvesti »).

Vous avez une « date de fête » à laquelle vous êtes arrivé dans le monde par votre Mère. L’Entité Légale MR BOBBY TREMBLAY est créé quelques jours, voir semaines après votre naissance, et ce, par l’État. Date de Naissance VS Date de « Création » de la Fiction?

S’il y a un droit sous le Soleil, je l’ai et je le réserve. Hmkay?

Source



 

0 commentaires:

Publier un commentaire

 
Top