News

Depuis le début de l’année 2015, l’Europe fait face à la plus importante crise migratoire depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Plus de 800.000 migrants et demandeurs d’asiles ont traversé la mer pour rejoindre l’Europe, et 3.515 d’entre eux y ont laissé la vie durant les traversées périlleuses de la méditerranée pour atteindre les côtes européennes.

Si les prémices de cette crise étaient déjà visibles en 2014, année durant laquelle pas moins de 16.054 migrants ont rejoint l’Europe par la méditerranée, elle n’a commencé à être largement couverte par les médias qu’à partir de septembre 2015. En effet, le 3 septembre 2015, la photo du corps d'un petit Syrien âgé de 3 ans nommé Aylan, échoué sans vie sur les côtes turques suite au naufrage d’une embarcation transportant des réfugiés syriens vers les côtes grecques, a été largement diffusée par les médias européens.

Cette photo a provoqué au sein d’une partie des peuples européens une vague d’émotions, d’indignation et de solidarité sans précédent à l’égard des réfugiés syriens arrivants en Europe.

Cependant, des critiques remettant en cause l’image idyllique de cette crise des migrants telle que présentée par certains médias et politiciens ont également été émises, aussi bien par des gouvernements européens que par des politiciens opposés à une politique d’ouverture et d’accueil massif de migrants.

Car contrairement à certaines images véhiculées par les médias, mettant en avant des familles de réfugiés fuyant la guerre avec des enfants en bas âge, les chiffres fournis par l’agence Frontex et par le Haut-Commissariat aux Réfugiés (UNHCR) affichent une toute autre réalité…

Lire l’intégralité de l’article ici






0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top