News

Nous sommes tous en quête du bonheur, et avec ces temps de crise que certains subissent plus que d’autres, le simple fait de sourire devient quelque chose de difficile, alors à la quête du bonheur….

Certains ont oublié ce qu’est réellement le bonheur, le confondent avec une joie temporaire mais intense, ou ne l’ont tous simplement jamais vraiment ressenti. Certains vous diront même que vous serez plus ou moins heureux en fonction de la région du monde dans laquelle vous habitez, pour cela, « l’indice de bonheur » est utilisé, et il est sensé représenter en statistiques qui sont les plus heureux en fonction du pays, à l’aide de différents barèmes.

Foutaises que cela, le bonheur ne se résume pas à des statistiques, celui-ci est volontairement confondu avec différentes valeurs comme la qualité de vie ou l’intelligence pour que les personnes arrêtent de se plaindre, pourquoi le feraient-elles d’ailleurs, puisqu’elles sont censées être heureuses? Le bonheur est à part, insaisissable, c’est un instant que l’on oublie jamais, une émotion intense et incroyable, et pour le connaître, suivant la science, il y a 11 choses à savoir :



1. L’optimisme
Il faut être optimistes et savoir regarder le bon côté des choses.Ce n’est pas toujours évident, il faut alors aborder le problème d’une manière différente, cela s’appelle « relativiser ». Suivant les études, les optimistes sont plus heureux et ont de meilleures capacités à surmonter les épreuves difficiles, mais pour être optimiste, il faut savoir relativiser. Tout n’est qu’une question de point de vue finalement…

2. Profitez du moment présent
À trop se tourner vers le passé, l’on finit par tomber dans l’abîme… Se souvenir des bons moments est importants, puisqu’ils apportent un peu de lumière lorsque les moments sont tristes, quant aux mauvais moments, ils ne doivent pas être oubliés non plus, car ce sont également eux qui nous ont forgé et qui ont fait de nous ce que nous sommes. Mais il ne faut pas vivre dans le passé non plus, le passé est ce qu’il est et nous ne pourrons plus le revivre, il y a bien plus important que nous ne devons pas rater, c’est le moment présent. « Carpe Diem » comme le disait le cercle des poètes disparus.

Suivant une étude d’Harvard, s’impliquer dans ce que nous faisons comme dans certaines relations mène au bonheur, de plus, comme l’explique l’article, « les personnes qui réfléchissent beaucoup sur l’avenir étaient moins heureuse que celles qui profitent du moment présent« . Sage pensée…

3. Des biens immatériels
Les plus grandes possessions sont celles du coeur, pas les autres. Vous pensez réellement que des personnes riches à millions sont plus heureuses que d’autres? Sauf que celles riches à millions finissent par ne plus comprendre comment fonctionne le bonheur, que celui-ci ne s’achète pas, il ne se trouve pas dans les biens matériels mais avant tout dans les moments de vie connus et à venir.

Suivant l’université de Cornell, ce sont bien les moments de vie qui sont plus intenses, bien plus que le fait d’acheter le dernier modèle d’un produit « vu à la télévision »… Des souvenirs peuvent faire remonter des émotions à la surface des années après avoir été vécues, demander cela à un téléphone mobile ou une télévision, ou quoi que ce soit d’autre, peu de chance que cela vous mène la larme à l’oeil…

4. La reconnaissance
Savoir remercier la vie de ce que nous avons, vous avez déjà essayé? Car en sachant profiter des petits moments de bonheur ou de ce que la vie a pu nous apporter de positif ne peut avoir que des effets positifs. Pensez-vous réellement que je ne me réjouisse pas de voir le soleil se lever ou de le voir se coucher avec les couleurs intenses que cela produit? Je me réjouit de tous ces petits instants, du moins je tente de le faire au maximum, en oubliant ne serait-ce qu’un instant les petits tracas quotidiens, et cela aide à vivre mieux, et à se sentir mieux. Suivant une étude du Harvard Health, savoir être reconnaissant pour ces instants aide à trouver le bonheur, on positive et on se fait du bien.

5. Ecrire
Exprimez-vous, étalez vos émotions, couchez sur papier ou sur un écran (peu importe) ce que vous ressentez, que cela soit un journal intime, un poème, une chanson n’importe quoi d’autre qui fasse appel à ce que vous êtes réellement à l’intérieur. Chaque mot qui vient du coeur, chaque son, chaque virgule, a un impact sur le cerveau et sur les émotions qui sont engendrées.

6. Le bénévolat
C’est une étude de l’université d’Exeter qui affirme que le volontariat permet un plus grand bien-être. Celui-ci diminue les symptômes de la dépression et allonge l’espérance de vie, le simple fait de tendre la main vers l’autre, de faire quelque chose qui puisse apporter le sourire à quelqu’un a un rôle positif sur soi.

7. Bien s’entourer
Comme le disait Alain, « Aimer, c’est trouver la richesse hors de soi« . Une étude menée sur 75 ans par l’université d’Ahrvard explique que les relations peuvent multiplier les joies et même apporter le bonheur, ce que je confirme pour l’avoir vécu de manière intense. Que cela soit de simples relations, de la famille, des amis, des collègues, les relations font partie de l’alchimie du bonheur. Vivre isolé n’aide pas à éprouver de grandes joies, et même si parfois certaines relations peuvent être négatives, ce n’est pas non plus une généralité, il y a toujours des petits bonheurs à vivre avec d’autres personnes…

8. Le bonheur est dans l’assiette
Le bonheur passe aussi par l’assiette. Si comme le disait Molière « il faut manger pour vivre et non pas vivre pour manger« , un bon repas peut apporter plaisir, et compléter le puzzle qui mène aux instants réellement heureux. Mais il faut bien faire attention que l’on ne parle pas ici de malbouffe, mais de nourriture saine et/ou de véritable nourriture, une assiette bien préparée avec des moyens traditionnels peut vous apporter un réel plaisir gustatif, peu de chance qu’un « nuggets » ou qu’un plat surgelé réchauffé dans un four vous fasse grimper au rideau…

9. Le sport
Aussi terrible que soit cette nouvelle, surtout pour moi qui fait partie des grosses feignasses au niveau activité physique, le sport contribue au bonheur. Celui-ci a un impact positif sur l’humeur, sur les risques de dépressions, sur l’anxiété, le sommeil, l’estime de soi, bref, nous n’allons pas vous fournir la liste complète non plus! Une activité physique joue un rôle indéniable dans la recherche du bonheur, alors pourquoi ne pas tenter ? Et pas besoin de chercher à battre des records ou à atteindre un niveau professionnel pour autant, simplement quelques dizaines de minutes de promenade par jour peuvent aider. Sortez, gonflez les poumons, videz-vous la tête, pensez, mais bougez-vous un peu!

10. Développer son talent
Pour le coup, je cite Lao Tseu qui disait que « celui qui est entre le ciel et la terre est comme un soufflet (de forge), il est vide et ne produit point. Et si l’on le met en mouvement, il ne produira que du vent » . Celui qui n’a aucune affinité pour ce qui est matériel comme spirituel, comme voulez-vous qu’il s’intéresse à quelque chose? Ce que l’on aime nous pousse à le faire, et si l’on nous force sans qu’il n’y ait d’amour pour ce que l’on fait, alors nous ne produirons rien de bon.

Ce qui peut nous aider, nous pousser vers l’avant, c’est le talent que l’on a naturellement au fond de nous. Il n’est pas possible d’être mauvais dans tous les domaines, ce n’est pas possible, il y a forcément une chose pour laquelle vous avez du talent, vous ne connaissez peut-être pas encore celui-ci, mais vous l’avez en vous.

Au travers de sa passion, on peut trouver si ce n’est un véritable bonheur, un réel plaisir et une grande satisfaction de soi. Si cela peut avoir un effet positif, alors autant en profiter…

11. Ne pas faire du bonheur une obsession
« Le bonheur se trouve quand il ne se cherche pas ». À quoi bon chercher désespérément l’insaisissable si celui-ci ne se trouve que lorsque l’on ne le cherche pas? C’est ce que démontre une étude de l’université de Denvers, ne cherchez pas, c’est lui qui viendra jusqu’à vous, tout simplement. Le bonheur est un trop, un trop plein d’émotions positives qui auront été collectées chaque jour avec une multitude de petits bonheurs, de moments positifs, de sourires et de rires, c’est l’aboutissement d’une quête sans fin que l’on peut tous connaître un jour, il suffit de relativiser, et de suivre les conseils précédents dans leur ensemble.


Conclusion :
Nous pouvons tous connaître le bonheur un jour, et pas besoin de posséder quoi que ce soit pour le connaître, c’est avant tout un état d’esprit. Dites-vous qu’il y a parfois bien plus d’étoiles et de bonheur dans le regard d’un enfant dans un pays en guerre que dans l’ensemble des yeux des milliardaires de cette planète. Chaque chose positive peut être un petit bonheur, il suffit de savoir le reconnaître, le regarder, le saisir, de ne pas en louper une seconde, et de s’en souvenir jusqu’à la fin.








0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top