News

Les autorités européennes recherchaient d’où provenait la contamination à l’iode 131 qui a envahit l’Europe : il s'agit d'un accident critique en cours, dissimulé jusqu'à maintenant, dans la centrale nucléaire norvégienne de Halden.
"Les travailleurs ont immédiatement évacué du site – Le réacteur est dans « un état instable"… "un flux de dangereux de neutrons a été libéré dans le cœur "
Ils Bohmer, physicien nucléaire auprès de l’Autorité norvégienne de protection contre les rayonnements (NRPA), le 3 mars 2017 : Le 25 octobre a été rapporté l’émission d’iode radioactif depuis le réacteur nucléaire de Halden [en Norvège]...

L’émission d’iode a commencé lorsque l’IFE [Institut de technologie de l’énergie] manipulait du combustible endommagé dans la salle du réacteur. Cela a conduit à une libération de substances radioactives via le système de ventilation… Le lendemain, le NRPA a effectué une inspection en urgence de l’IFE.

La situation n’est pas encore résolue et les radiations sont toujours libérées… Le système de ventilation a ensuite été fermé pour limiter les rejets dans l’environnement. Ce qui a créé des problèmes encore plus graves…

L’air pressurisé a maintenu les vannes ouvertes dans le système de refroidissement du réacteur, ce qui à arrêté la circulation de l’eau de refroidissement. Dans les jours qui ont suivi, le NRPA a continué à surveiller la sécurité du réacteur et a reçu un avis de l’IFE selon lequel le réacteur était dans un état "instable".

L’IFE a découvert des fluctuations de température dans le réacteur, indiquant un augmentation du flux de neutrons dans le cœur et le danger de formation d’hydrogène. C'est la formation d’hydrogène dans le cœur du réacteur qui a conduit à une série d’explosions dans la centrale nucléaire de Fukushima…

L’IFE a dû demander au NRPA la permission de libérer les gaz radioactifs de nouveau, même si cela devait contaminer l'environnement et la population… Il semble que l’IFE n’a pas évalué la gravité de la situation… Nous sommes préoccupés par le fait que le cœur du réacteur risque de devenir instable en fermant les bouches d’aération. La formation d’hydrogène dans le cœur du réacteur est très grave, Fukushima a finit par exploser…

Rapports des médias après la fuite :

L’indépendance : une fuite radioactive a été signalée dans un réacteur nucléaire norvégien… Le personnel de l’installation a été évacué immédiatement après l’incident … « Nous enquêtons afin de savoir ce qui s'est produit et pourquoi nous n’avons été avertis que le lendemain », a déclaré l’agence dans un communiqué. Son chef de la sécurité, Per Strand, a ajouté: « Nous avons besoin de recueillir plus d’informations… Mais nous regrettons de n'avoir pas été informés immédiatement »…

Le Local (Norvège): les ouvriers qui étaient dans la salle du réacteur pendant l’accident ont été évacués dès que l'alarme a retenti. Des personnes ont depuis été renvoyés dans la salle pour tenter d’identifier la cause et l’étendue de la fuite radioactive…". "Notre objectif est que l’IFE stoppe la fuite" a commenté le directeur de la NRPA, Per Strand…

NBC News : Le réacteur nucléaire d'une centrale en Norvège libère de l’iode radioactif : Les responsables … « Bien sûr, c’est une situation préoccupante, mais il y aurait un "faible" risque environnemental », a déclaré Per Strand, directeur général adjoint de la NRPA … « Ce n’est pas le genre de fuite devant lequel nous souhaitons être confrontés. »

Voix de l’Amérique
: "Les responsables de l’usine ont dit qu’une panne technique pendant la manutention du combustible a mené à la libération de l’iode radioactif 131 et 132 rdans la salle du réacteur. Le personnel a été immédiatement évacué " …

Voir aussi: Les officiels avertissent que le nuage radioactif mystérieux se propage – Les autorités « déconcertées » sur la libération … « pourraient indiquer la fuite de la centrale nucléaire » – Les particules « très radioactives »

Visionnez une émission diffusée sur la radioactivité de Halden ici

Source



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top